Sélectionner une page

…la responsabilité

J’ai rencontré cette semaine une personne avec qui nous avons discuté brièvement de la nouvelle année, des nouvelles résolutions, des objectifs… Rapidement cette personne s’est exclamée « ahhh les résolutions !! À mon âge j’ai compris que ça ne servait à rien ». Cette phrase m’a rappelé une histoire similaire que j’avais lue dans un livre : une journaliste exprimait son point de vue face aux résolutions. En prenant exemple de son défi d’arrêter de fumer, elle expliquait que les résolutions amenaient culpabilité et souffrance quand elles ne sont pas respectées, et que la solution était de ne jamais en prendre.

Pourquoi une telle conclusion ?

Avec réflexion, je peux effectivement comprendre son point de vue même si je ne le partage pas. Je comprends que des résolutions non respectées peuvent provoquer des sentiments négatifs, mais en conclure qu’il faut éviter d’en prendre n’est pas, selon moi, une solution car cela n’entraînera aucune évolution. Dans tous les cas, le résultat sera le même : je culpabiliserai et je souffrirai car je n’aurai rien changé dans ma vie. Si on reprend l’exemple de la cigarette, j’en serai toujours dépendant(e), que je ne respecte pas ma résolution ou que je n’en prenne pas. Donc finalement, ces sentiments négatifs ne sont pas le fruit de nos résolutions en elles-mêmes mais la conséquence du non respect de notre engagement. Et pour éviter cela, il faut prendre et accepter ses responsabilités.

Depuis que je m’intéresse à la croissance personnelle j’ai compris une chose. Nous sommes responsables de qui nous sommes, de nos actions, de nos pensées… et c’est la raison pour laquelle nous sommes capables, si on le souhaite, de changer, d’évoluer et de progresser.

Denis Waitley a dit « Il y a deux choses fondamentales dans la vie : accepter les choses telles qu’elles sont ou accepter la responsabilité de les changer. »

La bonne nouvelle ici, est que tout est en notre pouvoir. La responsabilité, c’est le pouvoir de changer, de respecter ses résolutions, de croire en soi, de réaliser ses rêves. Il est préférable de posséder la clé pour modifier ce qui ne nous satisfait pas dans la vie plutôt que de la délaisser de son plein gré, de dire « ce n’est pas ma faute » et stagner.

Pour commencer son évolution, il faut changer son approche face à la responsabilité

En changeant notre regard face à la responsabilité, nous pouvons mieux comprendre son pouvoir et son utilité. Si nous associons ”responsabilité” à ”problème”, il est évident que nous chercherons à nous en éloigner le plus possible. Par contre si nous percevons la responsabilité comme une solution pour nous faire progresser, développer notre confiance, atteindre nos objectifs, c’est tout de suite beaucoup plus attirant. En effet, si je me dis qu’il est en mon pouvoir de faire changer les choses, j’associerai cette responsabilité à un puissant outil que je peux posséder et utiliser.

N’est-ce pas plus rassurant d’accepter ce pouvoir que de laisser ma situation dépendre des autres tout en les blâmant? Blâmer l’autre c’est lui donner la permission de décider de changer ou non ma propre situation. Prenons l’exemple d’une personne qui vit une situation difficile avec son patron et qui attend que ce dernier change, devienne plus gentil…pour qu’elle soit enfin plus heureuse au travail. La réalité c’est que le patron ne changera peut être jamais donc attendre devient une perte de temps qui ne fera pas évoluer la situation.

Développer la confiance en soi, atteindre ses objectifs, respecter ses résolutions, c’est décider d’accepter sa responsabilité afin d’en utiliser son pouvoir. C’est décider de ne plus blâmer ses parents, son enfance, ses professeurs. C’est comprendre que notre passé ne détermine pas notre futur et que personne ne peut agir à notre place pour changer les choses. C’est accepter de prendre des décisions, de changer ses comportements pour obtenir de nouveaux résultats. C’est admettre que nous sommes l’artisan de nos tracas et aussi de toutes les merveilles de notre vie.

Pouvons-nous prendre la responsabilité de nos nouvelles résolutions ?

Je le crois sincèrement. Je ne dis pas que ce soit facile à appliquer, et c’est une notion qui me challenge régulièrement. Mais en prenant conscience de ce principe, je me recentre plus rapidement sur mes objectifs, ce qui me permet de me mettre en position d’évolution et non de stagnation.

Et vous ? Préférez-vous avancer ou faire du « sur place » ? Poursuivons ensemble le chemin de la confiance en soi, acceptons la responsabilité, acceptons le pouvoir qui est en notre possession et utilisons-le.

Croyez en vous !

Manal

 

PS : N’oubliez pas de partager l’article 🙂

 

Cet article vous a plus ? Allez encore plus loin en téléchargeant mon livre « Trouver le chemin de la confiance en soi » et découvrez 7 stratégies pour augmenter votre niveau de confiance. Cliquez ici pour le télécharger gratuitement !