Sélectionner une page


[expand title=”Cliquez-ici pour avoir accès à la transcription texte (littérale) de la vidéo”]

Est-ce que vous avez déjà connu la peur ? Quand remonte la dernière foi que vous avez eu peur ? Vous savez la peur c’est le premier obstacle qui nous empêche d’aller de l’avant pour atteindre nos objectifs et pour réaliser vraiment ce qui nous tient à cœur.

Bonjour et bienvenue, je suis Manal Idbali du blog « chemin gagnant ». Aujourd’hui nous allons parler de la peur.

Imaginez une vie sans peur, zéro stress, zéro préoccupation, zéro appréhension. Imaginez une vie dans laquelle si vous avez envie de voyager seule, vous voyagez seule ! Si vous avez envie de créer une entreprise, vous créez une entreprise ! Si vous avez envie de rencontrer telle personne vous rencontrez cette personne ! Waw quelle vie ! On aimerait tous atteindre ce stade, mais malheureusement on est souvent emprisonné par cette peur et on n’arrive pas à dépasser ces symptômes qui nous emprisonnent comme : la bouche sèche, le cœur qui bat, les mains qui tremblent… Vous connaissez la peur, je connais la peur et on a tous été déjà affronté un jour ou l’autre à notre peur. Aujourd’hui je vais partager avec vous quatre stratégies qui vont nous permettre de dépasser cette peur.

  • Comprendre la peur

La première chose c’est qu’il faut accepter la peur. Pour cela il faut comprendre qu’elle est juste un sentiment comme tous les autres à savoir la colère la joie, c’est quelque chose qui est en nous et qui va rester. Il ne faut pas attendre de ne plus avoir peur pour pouvoir avancer parce que cela n’arrivera jamais, ce sentiment qui est en nous on l’aura pour toujours, il faut juste pouvoir le gérer.

Pour cela il faut comprendre que la peur est juste un message et un signal envoyé par votre cerveau, pour vous dire « je ne connais pas ce que tu es entrain de faire c’est nouveau pour moi ». Je la compare souvent à une maman qui veut protéger ses enfants mais qui ne veut surtout pas les emprisonner alors elle va les laisser partir mais en leur disant attention ! Soyez prudents et prudentes ! Vous aussi ayez cette définition dans votre tête pour que vous puissiez accepter la peur. Et dire « j’ai compris le message et d’accord je serai prudent, je serai prudente mais  j’avance. »

  • Avoir un objectif et un rêve

Deuxième chose est qu’il faut avoir un rêve ou un objectif. Quand on a peur, on a peur de quoi ? De l’inconnue qu’on n’arrive pas à visualiser. On ne voit rien c’est sombre et noir, donc il faut qu’on amène une lumière qui va être notre rêve, notre objectif, c’est le faite de pouvoir se visualiser plus tard, c’est notre futur nous. Où est-ce que vous voulez être plus tard ? Et qu’est-ce que vous voulez atteindre plus tard ? C’est ça qui amènera une certaine lumière qui va vous faire avancer et vous tirer vers l’avant.

Pour vous donner un exemple concret, c’est un exemple personnel, la dernière fois que j’ai eu peur, c’était au sein de mon travail. On m’avait demandé de faire une présentation devant une dizaine de personnes et on m’avait prévenu une heure à l’avance donc j’ai eu peur, et ce n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de faire surtout que je n’étais pas préparée…j’ai commencé à paniquer. Mais finalement je me suis calmé en disant j’accepte ma peur et je me suis aussi rappelée que j’avais un objectif : Cette année je voulais développer ce pouvoir de parler avec aisance devant un public, pouvoir être à l’aise à l’oral. C’est ce qui a fait que j’ai vu le côté obscur de mon inconnu et j’ai pu passer à l’action.

Ayez un rêve et définissez le et surtout définissez quelque chose qui vous tient à cœur et qui va vous permettre toujours de vous tirer vers l’avant.

  • Changer son discours intérieur négatif

Troisième chose c’est qu’il faut changer son discours intérieur négatif. Quand on a peur, notre petite voix négative commence à dire tout et n’importe quoi. On a des scénarios du genre : et si je me plante ! Et si on se moque de moi ! Et si je ne suis pas à la hauteur !

Remplacez ces « Et si ! » négatifs par des « Et si ! » positifs. Rappelez-vous qu’on a une chance sur deux de réussir et au lieu de dire « et si je me plante !» je vais dire « Et si je réussis » « Et si les gens viennent me féliciter !» « Et si ça marche bien !» Focalisez-vous sur le côté positif et sur la chance que vous avez de réussir et non pas la chance que vous avez de vous planter. Rappelez-vous aussi qu’il y a une recherche qui a été faite qui dit que 90% des scénarios négatifs que notre cerveau construit n’arrivent jamais donc il ne faut vraiment pas écouter les « et si !» négatifs, il faut les remplacer par des choses positives et avancer.

  • Affronter sa peur

Quatrième chose c’est qu’il faut affronter sa peur en faisant des petits pas. Le meilleur moyen de dépasser sa peur est de l’affronter. C’est au moment où on est en train de l’affronter qu’on va se sentir libéré. Je passe à l’action, j’affronte ma peur mais en faisant des petits pas. Pour vous donner un exemple : Si aujourd’hui j’ai peur de parler devant 10 personnes, je vais commencer par parler devant une personne, deux personnes, etc…

Donc appliquez cela !

1)      Acceptez votre peur, comprenez que c’est juste un signal de votre cerveau, que ce message n’est pas ici pour vous empêcher d’avancer.

2)      Ayez un rêve, un objectif qui va vous tirer vers l’avant.

3)      Remplacez vos « Et si ! » négatifs par des « Et si ! » positifs.

4)      Affrontez votre peur un pas à la fois.

Merci d’avoir regardé cette vidéo, si elle vous a plu, partagez-la et puis moi je vous retrouve très prochainement, Bye !

[/expand]

[spacer height=”20px”]