Sélectionner une page

On est tous dotés d’une grande capacité de progression et d’amélioration. Carol Dweck, professeur de psychologie à l’université Stanford, aux Etats-Unis s’intéresse à l’état d’esprit de croissance, qui est une excellente stratégie pour booster et renforcer sa confiance en soi.

Qu’est  ce que cette stratégie ? Et comment peut-elle aider à avoir d’avantage confiance en soi ?

Carol Dweck a affirmé que pour avoir confiance en soi, il faut changer l’état d’esprit pour un état d’esprit de croissance.

En faisant la comparaison des formules d’appréciation des résultats des examens utilisées dans un lycée à Chicago, avec celles que les autres lycées classiques adoptent, Carol Dweck a constaté qu’il y avait une différence entre les deux façons de présenter  les choses : La première façon, employée dans un des lycée de Chicago, donne une deuxième chance, ou une ouverture aux étudiants, grâce à des expressions comme « matière pas encore acquise » ou «  module pas encore validé », ainsi, les étudiants peuvent comprendre qu’il existe encore des possibilités pour valider la matière. Tandis que les autres lycées utilisent des formules comme «  matière non validée » ou « résultat insuffisant », des formules négatives qui peuvent laisser les étudiants dans état d’ésprit fixe.

Suite à ses remarques, Carol Dweck a mené une expérience auprès de certains élèves. Elle leurs a donné un exercice extrêmement difficile pour pourvoir étudier leurs réactions. Certains, élèves  réagissaient très positivement, en prenant la difficulté de cet exercices comme un défis. Tandis que les  autres, réagissaient très négativement à cette difficulté. Et c’est là, en comparant ces deux types de personnalités, que Carol Dweck a exploré le pouvoir du « bientôt », et les tyrannies du « maintenant ». Les élèvent qui ont réagit positivement à l’exercice avaient un état d’esprit de croissance, et ils comprenaient le pouvoir du « pas encore ». Au contraire des autres qui ont réagit d’une façon négative, étaient coincés dans la tyrannie du « maintenant », ils pensaient que la note de cette exercice, allait définir le degré de leur intelligence, ce qui leur cause un blocage et demeure dans l’état d’esprit fixe. Après de nombreuses recherches, Carol Dweck a vu que les personnes qui ont mal réagit à l’exercice, n’avaient pas un état d’esprit de progression, ils ont plutôt tendance à tricher dans les examens, à fuir les problèmes, et à se tenir avec des personnes qui eux pensent qu’elles sont moins intelligentes qu’eux. Alors que les gens qui développent un état d’esprit de progression et de croissance, voient la possibilité d’apprendre et de progresser, ils s’appliquent d’avantage dans leurs cursus scolaire, et dans la vie en général. ils traitent leurs erreurs , ils sortent d’avantages de leurs zone de confort, ils osent faire de nouvelles expériences, et pour eux la difficulté signifie qu’il faut chercher et creuser pour trouver la solution. Et c’est toutes ces capacités qui leur donnent plus confiance en eux, puisqu’à chaque difficultés qu’ils dépassent, ils sortent encore plus forts qu’avant.

Pour avoir confiance en soi, il faut troquer l’état d’esprit fixe contre un nouvel état d’esprit de progression et de croissance, qui accepte les difficultés, les traite, et les dépasse. Il faut adopter le pouvoir du « pas encore », qui donne des possibilités et des progressions. Et se libérer de la tyrannie du « maintenant », pour pouvoir ouvrir une voie vers l’avenir, et avoir d’avantage confiance en soi.

Et vous, avez-vous un état d’esprit fixe ou un état d’esprit de croissance ?