Sélectionner une page

On est nombreux à vouloir se réconcilier avec ses valeurs, et développer son estime de soi, mais on se heurte inconsciemment à plusieurs erreurs ; ce qui influence d’une façon malsaine le jugement et l’évaluation faite en rapport à nos propres valeurs. Cela contribue à baisser l’estime de soi, l’ultime voie pour une bonne confiance en soi.

Comment développer son estime de soi ? Quelle est cette erreur qui nuit à notre valorisation de soi ? Et comment l’éviter ? C’est le sujet de cette vidéo.

Dans la vie, chacun suit un cursus, et chacun de nous développe une dextérité, un savoir faire, et une métrise sur un domaine plus qu’un autre. On continue à apprendre et à progresser, et on peut rencontrer des gens plus  habiles que nous, puisqu’ils ont plus d’expérience. Pourtant on commet souvent l’erreur de se comparer à eux, en oubliant de se comparer à soi-même, et on ne regarde que les gens qui sont plus avancés, ce qui fait que l’on se sent petit et démuni face à eux, et cela crée un manque d’estime et de valorisation de soi.

On a tous dejà commis cette erreur. Moi par exemple, j’avais suivi une formation d’un nouveau poste pour mon travail, et je me comparais constamment aux autres qui occupaient déjà ce poste, et qui métrisaient toutes les taches qu’il fallait faire, contrairement à moi qui étais débutante, et suivais cette formation justement pour apprendre à assumer ces taches nouvelles de mon nouveau poste. Je me comparais même à la personne qui me formait, alors qu’elle est de toute évidence une experte en la matière, Oubliant mon parcours et que je suis entrain d’apprendre. Ceci m’a causé une énorme frustration accompagnée d’un manque d’estime.

Plus tard, grâce à mon mentor, j’ai découvert une extraordinaire analogie qui m‘a aidé à faire face à ce défi de la comparaison avec les autres.

Il s’agit de l’analogie du marathon ; jadis, la seule course à pied qui existait était le marathon (42.2km), alors toutes les personnes qui étaient passionnées par la course à pied et qui voulaient faire des compétitions n’avaient pas d’autres choix que les 42.2 km. Une très longue distance qui empêchait plusieurs passionnés de démarrer la course à pied. Ensuite, dans les années 2000 le semi marathon est apparu (21.1km), et plusieurs personnes ont eu le courage d’y participé, pour franchir la ligne d’arrivée, lever les bras dans les airs, et se sentir fière de leur parcours. Pourtant le marathon et le semi marathon ont le même principe : la course à pied. Mais une personne qui va finir le semi marathon sera fière, mais si elle s’arrête à 21.1 km dans la course du marathon, elle se sentira misérable et toute petite, alors qu’elle a parcouru la même distance. Pourquoi avoir ces réactions opposées pour le même résultat ? Pourquoi se comparer à celui qui a franchis la ligne des 42.2 km, et dire qu’il est meilleur et que je suis en retard ? Pourquoi ne pas être fière d’avoir parcouru 21 km, une bonne portion de mon parcours ?

La confiance en soi est un parcours, indépendant de celui des autres. Au lieu de regarder le parcours des autres qui osent faire de nouvelles choses plus que nous, qui sont meilleurs que nous dans un domaine, il faut se concentrer sur son propre parcours, parce qu’il existe déjà un parcours déjà effectué dans son propre chemin. Aujourd’hui je ne suis peut-être pas là où je veux être, mais je ne suis surement pas là où j’ai démarré. J’ai accomplis des réalisations, j’ai appris et je suis toujours entrain d’appendre. Je suis sur mon chemin pour développer ma confiance en soi, et j’y ai parcouru une bonne portion.

Considérer son propre parcours par rapport à soi même, est la clef pour une bonne valeur de soi, parce que si l’on ne le voit pas ou l’on ne le considère pas, c’est injuste par rapport à soi.

Si l’on considère notre parcours sur notre propre chemin, nous allons développer notre estime de soi pour avoir une meilleure valorisation de nous même, et réussir à arriver avoir une grande confiance en soi.

Le meilleur cadeau que l’on peut se faire, c’est choisir sa propre ligne d’arrivée, et arrêter de la repousser, pour qu’elle ressemble à celle des autres. Il est génial de se dépasser et de progresser, mais cela n’arrive pas en claquant des doigts, en se traitant de perdant, et en se dévalorisant. Pour développer l’estime de soi, il faut être conscient du parcours que l’on a parcouru jusqu’à présent, et de surtout arrêter de se comparer aux autres et commencer à se comparer à soi-même.

Et vous ? Comment procédez-vous pour éviter la comparaison malsaine avec les autres ? Partagez avec moi vos astuces en commentaires.