Sélectionner une page

N’avez-vous jamais senti qu’au lieu d’être votre meilleur ami, vous agissiez comme votre pire ennemie ? On se retrouve souvent entrain de se critiquer et de se focaliser toujours sur ce qui nous manque, oubliant ce qu’on possède déjà.

L’auto-sabotage vient du jugement que l’on se porte sur soi-même, et du fait de mettre en focus que les choses négatives de notre vie, et de laisser de côté tout ce qui est positif, et ce qui pourra développer l’estime de soi.

« Si vous vous critiquez depuis des années et que ça ne marche pas. Essayez de vous encourager, de vous féliciter et voyez ce que ça donne. ».

Donc, comment faire pour s’encourager et se féliciter ?

Découvrez ici 2 stratégies pour éviter l’auto-sabotage :

Stratégie n° 1 : Voir le côté positif.

Il ne s’agit pas de mettre des lunettes roses et de s’imaginer que la vie est parfumée à l’eau de rose. Il est préférable d’être une personne positive réaliste, et savoir que dans chaque situation,  il existe toujours des avantages et des inconvénients.

Quand j’ai quitté mon pays, pour aller faire mes études à l’étranger, c’était très dur pour moi, je vivais beaucoup d’inconvénients, mais d’un autre côté, je savais que j’apprenais beaucoup de choses sur mon nouveau pays d’adoption et surtout sur moi même, que j’avançais et que je me dépassais. Donc, il y a toujours, dans toutes les situations possibles, un côté négatif et un autre positif, et c’est à vous de faire le choix : se focaliser sur ce qui vous manque, et ce que vous n’avez pas, ou au contraire, voir le côté positif, et mettre en valeur ce que vous possédez.

J’ai une amie qui  a commencé à faire de la méditation, mais elle se critiquait trop, parce qu’à chaque fois qu’elle est en cours, son esprit divague et pense à autre chose, et elle ne méditait pas en suivant le cours. Elle a fait part de ce jugement à son professeur, parce qu’elle commençait à désespérer et s’apprêtait à abandonner. Le professeur lui a dit : le fait  que tu prennes  conscience que tu n’es plus concentrée avec le cours et que tu te ramène  à chaque fois, ça va te permettre d’apprendre davantage à rester concentrée sur ta méditation ! C’est ce bon côté de la situation que le professeur a vu, et c’est ce qui a encouragé mon amie pour continuer à apprendre à méditer.

Il ne faut pas se poser la question sur ce qui est réaliste et ce qui ne l’est pas ? L’important c’est de savoir ce qui va vous aider et vous être utile. Alors si le côté négatif ne vous aide pas à avancer, passez au côté positif.

Stratégie n° 2 : Utiliser l’autosuggestion.

Des recherches ont montré que l’on peut programmer son subconscient. Le père de l’autosuggestion, Emile Coué, dit que l’on peut programmer son cerveau en se répétant des phrases positives à longueur de journée. Emile Coué était psychologue et pharmacien, il disait à ses patients de se répéter tout le temps cette phrase qui dit «  de jour en jour, je vais de mieux en mieux », et il constatait que ses patients obtenaient de meilleurs résultats.

Il faut reprogrammer son cerveau pour développer sa capacité de voir les bonnes choses dans la vie. On pourrait donc  noter des petites phrases et les répéter à plusieurs reprise dans la journée, comme par exemple, « de jour en jour j’ai de plus en plus confiance en moi » ou, « j’évolue et progresse chaque jour, je suis meilleur(e) de jour en jour ». Les phrases doivent être conjuguées au présent et doivent être progressives. Il ne faut pas se dépasser d’une façon exagérée, pour que le cerveau puisse l’accepter et pour que le subconscient sache que c’est possible. La progression et l’amélioration se fait toujours de façon progressive.

Emile Coué suggère de noter ces phrases progressives et les répéter vingt fois le matin, et vingt fois le soir, parce qu’à ces moments-là le cerveau est très réceptif  aux autosuggestions. Mais il est préférable de les répéter tout au long de la journée plusieurs fois, et surtout le matin et le soir.

Dans chaque situation, il existe un côté positif et un autre négatif, donc il faut s’entrainer pour voir le bon côté des choses. Utiliser des phrases positives et les répéter tout au long de la journée, permet de programmer son cerveau afin de mettre le focus sur les bonnes choses de la vie  et s’aider à progresser et à s’améliorer dans la bienveillance.

Et vous, avez-vous déjà utilisé l’autosuggestion ? Dites moi tout en commentaire.